Colloque FSE
  • FSE
  • CSQ

Ateliers

CHOIX A à D

A. Réponse à l’intervention (RAI)

Comme cette approche est de plus en plus présente dans le milieu scolaire, parachutée par les commissions scolaires, il est impératif de faire le point sur son côté hautement préventif dans l’apprentissage de la lecture. Cependant, au Québec, plusieurs dérives sont associées à cette approche, car trop de commissions scolaires ont fait le mauvais choix. Le protocole standardisé s’avère le plus pertinent et le plus efficace. En quoi consiste-t-il précisément et comment peut-il être mis en œuvre au quotidien?

Isabelle Tremblay, conseillère à la vie professionnelle et pédagogique

B. Autonomie professionnelle collective

Les enseignantes et enseignants sont des experts de la pédagogie. Cette expertise est reconnue dans la Loi sur l’instruction publique par différents droits, pouvoirs et responsabilités. Ce rôle dépasse l’enseignement en classe. En effet, le pouvoir collectif des enseignantes et enseignants dans l’établissement est pris en compte sur plusieurs sujets importants en lien avec l’évaluation des apprentissages, les priorités de l’école, l’organisation de l’école, etc. Si le projet de loi no 105 est adopté, ces pouvoirs seront modifiés. Le projet éducatif sera particulièrement touché, et il faudra préparer sa révision dans tous les établissements.
Comment les mécanismes de consultation prévus dans la loi peuvent-ils venir en aide aux enseignantes et enseignants dans leur quotidien? Comment pouvons-nous exercer nos responsabilités? Comment pouvons-nous faire respecter nos droits?

Sébastien Bouchard, conseiller à la vie professionnelle et pédagogique

C. Projets particuliers

À la suite de la décision de son Conseil fédéral en mai 2016, la FSE concevra et offrira dans les milieux qui le souhaitent une formation/animation locale sur la question des projets particuliers. Cette animation portera sur l’état des lieux au Québec ainsi que sur nos constats et analyses. Elle abordera également des pistes d’action cohérentes avec ces constats et avec nos valeurs ainsi que les encadrements que nous pouvons mettre à profit dans nos écoles afin d’alimenter la réflexion sur les enjeux relatifs aux projets particuliers.

Dans cette optique, cet atelier offrira l’opportunité d’expérimenter une toute première fois une telle approche de formation sur ce thème et de discuter de ce qui se vit dans nos écoles ainsi que des manières de s’en parler entre nous et d’intervenir. Il vous permettra à la fois d’approfondir significativement la question, puis d’évaluer la possibilité que votre propre milieu participe à de telles formations/animations au cours des prochaines années.

Alec Larose, conseiller à la vie professionnelle et pédagogique

D. Différenciation pédagogique

La différenciation pédagogique est désormais présentée comme étant le principal levier pour mener tous les élèves à la réussite. Elle a pour objectif de tenir compte des différences et des besoins de chacun des élèves et de fournir le soutien et l’accompagnement de ceux présentant des difficultés. Le Ministère définit trois niveaux de différenciation : la flexibilité, l’adaptation et la modification, que ce soit en contexte d’apprentissage ou d’évaluation. En quoi consiste chacun de ces niveaux, à qui s’adressent-ils et quelle est la responsabilité des enseignantes et enseignants pour chacun d’eux?

Fanny Lamache, conseillère à la vie professionnelle et pédagogique